Tandis que le Brésil a marqué les esprits cet été avec les Jeux olympiques, les Sicav investies en actions des pays émergents décrochent la première marche du podium de notre Palmarès calculé depuis le début de l’année. Et de loin. Avec une croissance de 9,82 % sur les deux derniers mois, cette classe d’actifs se distingue nettement de toutes les autres et affiche désormais + 11,99 % au compteur depuis le 1er janvier (voir tableau) . Cette tendance se reflète sans surprise dans les résultats de notre Top 100 Sicav (voir ci-dessous) . Ainsi les fonds SG Actions Monde Emergents, de la Société Générale, et Magellan, de Comgest, atteignent des gains de respectivement 10,04 et 10,14 %!

Les actions américaines poursuivent leur percée. La médaille d’argent de cet été est remportée par la catégorie des fonds d’actions américaines (+ 5,25 % depuis notre dernier bouclage). Un score qui permet à la catégorie de gagner neuf crans dans notre Palmarès. Le bronze revient aux Sicav d’obligations internationales qui ont offert un beau + 4,06 %. De manière générale, les fonds privilégiant les obligations, classe d’actifs peu risquée, se maintiennent bien dans notre classement.

A contrario, la moisson est mauvaise du côté des actions domestiques. La baisse peut sembler contenue sur deux mois, de – 0,13 % à – 1,38 % selon la classe d’actifs, mais elle tend à se cumuler de mois en mois. Résultat, le recul devient très sensible sur un an glissant. Les fonds investis en grandes valeurs sont par ticulièrement concernés, qu’elles soient françaises (-9,65 %) ou de la zone euro (-14,32 %). Les petites et moyennes capitalisations résistent mieux. Les midcaps françaises sont d’ailleurs la seule catégorie de la zone qui reste dans le vert sur les deux derniers mois (+ 1,10 %).


Retrouvez l’intégralité de l’article dans Mieux Vivre Votre Argent, no. 414